Le courage

Rate this item
(2 votes)

Le courage est couramment défini par le fait de se montrer fort. C’est la force de caractère qui permet d’affronter le danger, la souffrance, les revers et les circonstances difficiles. Nous relèverons ici deux passages bibliques qui en parlent :

« Le peuple, les hommes d’Israël reprirent courage et se rangèrent de nouveau en bataille à l’endroit où ils s’étaient placés le premier jour. » (Juges 20 :22)

« Sois fort, fortifions–nous pour notre peuple et pour les villes de notre Dieu, et que l’Éternel fasse ce qui lui semblera bon ! » (1 Chroniques 19 :13)

Tous les jours ne se ressemblent pas et s’il y a des jours où tout nous souris et où l’on se sent invincible, le vent en poupe ; il y a aussi des moments où rien ne va comme on le voudrait, où l’on est comme exposé à tous les maux du monde et, comme les rois des Amoréens et les rois des Cananéens face aux eaux sèches du Jourdain devant les enfants d’Israël (cf. Josué 5 :1), nous perdons courage… Il est souvent difficile de se relever après les coups durs de la vie et, dans ces moments où nous sommes censés nous montrer courageux, forts et positifs nous avons du mal à manifester ces qualités. Au lieu de cela, nous sommes pris dans un engrenage : le tourbillon infernal des pensées. Il est donc très important de constamment nous rappeler et imposer à notre système de pensée que Dieu est fidèle, et que sa fidélité ne dépend ni de ce que l’on ressent dans le moment présent, ni du climat dans lequel on se trouve et encore moins des hommes qui nous entourent. Et c’est dans cette vérité que nous devons trouver le courage de proclamer que même si l’on ne sait pas comment Dieu fera, c’est avec assurance que nous savons qu’Il agit encore dans notre vie. Car Dieu Lui-même est celui qui nous dit, selon Deutéronome 31 :6 « Fortifiez–vous et prenez courage ! Soyez sans crainte et sans effroi devant eux ; car l’Éternel, ton Dieu, marche lui–même avec toi, il ne te délaissera pas, il ne t’abandonnera pas. »

Lorsque l’intervention de Dieu atterrit dans notre vie, celle-ci ne laisse personne indifférent ; ni nous, ni les ennemis de nos vies car c’est l’Eternel qui est perçu en nous et qui, dans sa fureur, nous vient en aide. Ainsi si, jadis, nous perdions courage, cette fois-ci ce sont les ennemis de nos vies qui perdront le leur comme cela a été le cas pour le serviteur de Dieu Josué qui, prenant courage, est entré dans un pays que l’Eternel a jugé bon de lui donner pour qu’il en assure l’héritage (cf. Deutéronome 31 :7). Ainsi, Dieu par Josué nous montre que le courage est primordial lorsque nous devons accomplir notre tâche dans le Corps du Christ. « Primordial » car aujourd’hui dans un monde où la déviance est la norme, où vivre sa foi relève d’une grande marque de courage et où les intimidations vécues sont aussi fortes que le poids des complexes vivants encore en nous ; savoir dire non au mal, c’est prendre le risque d’être exclu. Pourtant ce manque d’assurance est un obstacle à notre mission et contre notre vie présente et future car il nous anesthésie et nous dépossède de nos capacités. Nous devons donc avoir le courage de défendre la loi de Dieu en l’« observant et en [la] mettant en pratique » (Josué 1 :7) devant chacune des valeurs du monde qui semblent vouloir défier notre foi.

Last modified on %AM, %26 %489 %2018 %10:%Jui
admin

Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium.

More in this category: « La prière
Login to post comments