La maîtrise de soi

Rate this item
(3 votes)

« Mais le fruit de l’Esprit est : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur, maîtrise de soi. » (Galates 5 :22)

La maîtrise de soi est une valeur très importante car elle est régulatrice de tous nos excès, et nous permet de ne pas nous détériorer ou de détériorer les autres.

Nous ne devons jamais oublier que nous sommes dans un monde oppressant qui exerce sans répit une pression étouffante sur nous, pour nous pousser à commettre des erreurs afin que nous ne soyons plus agréables à l’Eternel. Et c’est majoritairement dans le territoire des pensées que cette guerre et cette pression se passent. C’est pourquoi, souvent, nous regrettons après avoir agis parce que nous ne nous reconnaissons pas dans ce qui a été fait par nous. Si la loi du péché (nature, rébellion qui ne permet pas d’accomplir le bien selon Dieu) est une loi bien existante en tout homme né d’Adam, une fois né de Dieu cette loi est détruite dans son noyau cependant il reste un problème majeur : celui des habitudes.

La plupart de nos habitudes, si ce ne sont pas toutes, proviennent majoritairement de la culture du monde, des us et coutumes, de l’éducation ou encore des opinions. Ces réalités devenues principes en nous forment alors les forteresses de nos pensées, qui nous empêchent d’appliquer la Parole de Dieu. C’est pour cela que le Saint Esprit nous a été donné afin que par Lui, nous ayons la possibilité d’accomplir ce que Dieu veut de nous. Pour accomplir, il faut être accompli, et on est accompli à travers les caractères du Royaume et les valeurs du Roi, parmi lesquels se trouvent la maîtrise de soi. C’est la maîtrise de soi qui nous préserve de nos excès et de leurs effets secondaires. Non seulement cela, elle préserve aussi les autres. 

 

Si nous prenons l’exemple d’un père alcoolique, celui-ci peut facilement par la colère lever sa main sur ses enfants ou son épouse. Dans ce cas-ci, Dieu dira à cet homme de ne pas boire non pas parce que boire est un péché, mais parce que celui-ci ne sait ni se maîtriser, ni s’arrêter… parce qu’il est immature face à la boisson. L’immaturité est le monde de l’irresponsabilité et des excès nocifs. A contrario la maîtrise de soi témoigne de la maturité car elle régule notre vie même sous une très grande pression, afin que nous ne soyons pas un scandale pour les autres…

« Tu ne maudiras pas un sourd et tu ne mettras devant un aveugle rien qui puisse le faire trébucher ; mais tu auras la crainte de ton Dieu. Je suis l’Éternel. » (Lévitique 19 :14)

Dans ce passage biblique, le sourd représente une personne têtue, bornée, qui ne sait se remettre en question. C’est une personne qui peut exciter notre colère et nous pousser à confesser des paroles dures et irréversibles. Quant à l’aveugle, celui-ci représente une personne sans perception spirituelle, qui ne comprend pas les choses de l’Esprit et qui est incapable de vivre seul. Il est immature, imprudent, changeant, et c’est une personne qui peut nous épuiser au point de devenir insupportable. Pourtant c’est devant ces personnes que Dieu nous demande de maintenir en nous la crainte de Son nom. Ici, la crainte de Dieu se manifeste par la maitrise de soi ; maitrise du langage, de la pensée voire même du geste. Nous devons donc apprendre, à l’aide du Saint Esprit et malgré la pression à ne pas être celui par qui arrivera scandale, ainsi nous ne perdrons pas ceux qui sont encore faibles.

Last modified on %PM, %27 %009 %2018 %23:%Jui
admin

Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium.

Login to post comments