Jésus - Christ le Chemin

Rate this item
(0 votes)

Le chemin =  le modèle. 

Observations:

  • Pour que circule les voitures, vélos, motos etc… Il faut tout d’abord qu’un chemin soit fait. Il faut qu’un chemin existe.

  • Le chemin, le parcours, l’itinéraire, est prioritaire à tout type de véhicule. Il permet d’atteindre un point partant d’un autre. Il est prévisible (ce qu’on se représente avant qu’il ne puis être visible).

  • Le chemin aérien, souterrain, maritime, terrien obéissent tous à une seul loi, celle du début et de la fin du parcours. Le chemin qui est un parcours ordonné, facilité, observable et représentable, et fait pour nous permettre d’atteindre un endroit prévu.

  • On peut se perdre mais dès que l’on peut revenir sur le chemin la destination est de nouveau possible. Mais reconnaissons que se perdre ne fait jamais plaisir, alors évitons cela autant que l’on peut.

  •  

    Quand j’ai observé le chemin j’étais dans ma voiture je venais de quitté Bruxelles pour venir vers Mons, alors je voyais pas mal de voitures qui circulaient à des vitesses vertigineuse et je me suis faite une réflexion qui est la suivante :

     

    Qu’est ce qui permet à tous ces véhicules de roulé à cette vitesse ? J’aurai pu répondre, « le moteur, la physionomie, les pneus etc… et je n’aurai sûrement pas tort mais là m’est venu une réponse à laquelle je ne m’y attendais pas du tout, le chemin. Étonnamment vrai, puisqu’ils avaient tous l’aire de glissé sur une surface travaillé et polie. Ce qui permettait à tous ces véhicules de s’exprimer. Et j’ai compris ceci : Que les véhicules pouvaient facilement s’exprimer sur ce chemin puisqu’il a été tracé (préparé d’avance). Un modèle préexistant pour permettre aux différents véhicules d’arrivé à un point donné. Et si nos vies étaient des véhicules et que Jésus était le chemin, alors nous ne pouvons pas nous épanouir hors son circuit. Aussi vrai que les véhicules que je voyais semblaient inarétable, de même nos vies dans le circuit Jésus sera porté par sa vie qui a tracé un chemin.

     

    Mon observation ne s’arrête pas là, elle me pousse à comprendre que les véhicules ne sont pas les mêmes et non pas la même puissance, ni la même vitesse. Certains étaient trop rapide et d’autres faisaient juste le maximum mais parfois il se retrouvait tous à la même vitesse qui est la vitesse autorisé.

    La vitesse autorisée ?  Oui la loi ne permettait pas qu’une certaine vitesse soit dépassée, ce qui faisait que tous les véhicules étaient contraints d’obéir  à une loi plus grande qu’eux. Et ceux qui désobéissent recevaient une amande. Donc la loi n’était pas faite pour les plus puissant mais pour tous, ils étaient tous logé dans la même justice, en fin quand je dis tous sauf les poids lourds et certains véhicules qui avaient un autre standard à respecter dans la même loi qui s’appelle « le code de la route ».

    Le code de la route est un assemble de loi et de principes à respecter pour voyager non seulement en sécurité nous-même mais les autres aussi. Le code de la route nous pousse à une forme de solidarité parce que notre sécurité en dépend aussi, on ne pas seul sur la route il faut se soumettre aux codes de la route en fin que tous puisse arriver vivant à destination. Que le chemin soit maritime, aérien, terrien, souterrain, tout le monde doit obéir à des lois et principes établi dans une juridiction précise.

     

    Jésus est le chemin, il est lui-même aussi le code (la loi), il est la voie et la manière d’utilisé cette voie. Oui il y’a un code de la route en jésus. Car si ce code n’est pas respecté il dira à certain qui l’appel seigneur, qu’il ne les connait pas.

    Revenons un peu en arrière, les différents véhicules ne peuvent pas se faire de la concurrence car, ils ne sont pas tous fait de la même manière, même si tous ont besoin de carburant pour fonctionné (la foi), tous sont différents. Une voiture sport ne peut faire concurrence à un poids lourd car il gagnera certainement en vitesse mais le poids lourd transport plus des choses qu’une voiture sport, donc la voiture sport et le poids lourd sont tout autant important car ils ont chacun un rôle à jouer, transporté des hommes ou transporté des substances pour la survie des hommes.

    Difficiles d’inculqué à l’église que nous sommes tous différent mais nous sommes tous sur le chemin obéissant à la même loi, le même code.

    La fabrique des véhicules sont aussi importantes car c’est à eux de fabriquer un véhicule réglementé avant même que celui-ci n’empreint le chemin.

     

    "Jean 14:6  Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi."

     

    Il n’y a pas un autre chemin, une autre voie, le père n’a jamais envoyé bouda, Chiva ou qui que ce soit mais il a envoyé Jésus qui est l’expression de la miséricorde de Dieu pour le monde et le monde ne peut retourner au père que par jésus et non par quelqu’un d’autre peut importer sa sagesse. « Je mets devant toi la vie et la mort, choisie la vie en fin que tu vive. », les deux chemin emmène quelque part

     

    "Jean 17:24  Père, je veux que là où je suis ceux que tu m’as donnés soient aussi avec moi, afin qu’ils voient ma gloire, la gloire que tu m’as donnée, parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde."

     

    "Ephésien 4:10 or  Celui qui est descendu, c’est le même qui est monté au–dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses."

     

    "Jean 17:21  afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé."

     
    Last modified on lundi, 27 mars 2017 22:36
    admin

    Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu. In enim justo, rhoncus ut, imperdiet a, venenatis vitae, justo. Nullam dictum felis eu pede mollis pretium.

    More in this category: La Croissance Spirituelle »
    Login to post comments